PHOTO REPORTAGE

Lylou se refait une beauté

Lylou, est un voilier sloop de 8,50 m, habitable, tout en bois, construit en 1964. Il est la propriété, depuis 2015, de l’association Marseillaise Boud’mer. Chaque année le navire est mis à terre pour l’entretien des parties immergées.

Les bénévoles

Ce mardi de début février, le temps est au beau, mais le vent en rafales, rafraîchit les oreilles. Comme on dit ici : « ca pince » ! 9 h 00, les bénévoles et les jeunes du Lycée professionnel Poinso-Chapuis, arrivent progressivement. À chacun sa trousse à outils et ses habitudes. Le soleil illumine déjà le voilier et le Pharo qui trône au-dessus du chantier.

Les différentes étapes

Le voilier

Pour l’entretien de la coque, la sortie de l’eau est nécessaire. La première étape est une analyse des travaux à faire.

Installation

Mise sur bers

Le voilier est posé sur un chariot, appelé un ber. Il est solidement calé.

L'inspection

En se mettant en lumière rasante, l’inspection visuelle est facilitée. Toutes les anomalies de la coque apparaissent.

Le NETTOYAGE

Le carénage

A l’aide d’un nettoyeur haute pression, la coque est lessivée de façon à supprimer toutes les algues collées, détruire les coquillages accrochés.

Le masticage

Une partie des fissures légères peut être colmatée avec du mastic.

Le calefatage

Contrairement aux voiliers modernes, la coque de Lylou est entièrement en bois. La jointure entre chaque planche est réalisée avec du chanvre ou du coton goudronné qui est glissée en force dans les interstices.

L’opération s’appelle le calfatage.

Le ponçage

La partie hors d’eau de la coque est recouverte d’une peinture blanche. Avant toute réparation et remise d’enduit pour réparer la surface, il est nécessaire de bien poncer.

Le brossage

De nombreuses parties en bois sur le pont sont vernies. Avant de remettre du vernis, il est nécessaire de brosser puis de poncer à la main la surface.

Le vernis

L’hélice est aussi décapée. Une anode est changée.

L’hélice décapée.

L'hélice

Parfois, il est nécessaire d’extraire l’hélice de son arbre qui la relie au moteur. L’opération n’est pas toujours aisée.

Le gréement

Le gréement est l’ensemble qui sert à la mise en place de la voile et à maintenir le mât : les haubans. L’ensemble doit être vérifié régulièrement, non seulement pour des questions de sécurité, mais aussi pour la bonne marche du voilier par tous les temps.

Le pont

Le pont est un élément important du voilier. Il permet de se déplacer même par forte mer pour modifier, hisser ou affaler la voilure.

A l’arrière, le cockpit accueille les équipiers et sert de poste de pilotage.

Opérations diverses

Par nature, un marin n’a guère peur de se mouiller. Il en est de même lorsqu’il entretien son navire. Beaucoup de travaux se font dans le froid, car la saison n’est pas propice à la navigation et souvent dans un certain niveau d’hygrométrie.

Quelques vues depuis l’intérieur de Lylou pendant les travaux

Produits et outillage

Remerciements

Sincères remerciements aux bénévoles de l’association Marseillaise Boud’mer et aux jeunes du Lycée professionnel Poinso-Chapuis.

Lien vers L’association Boud’mer

Lien vers le Lycée Poinso-Chapuis