Mort lente sur un corps mort

Pour une question raisonnable, le cargo fut arraisonné en 2010 par les autorités. Il n’était plus en état de naviguer. A son corps défendant, il attend sur son corps mort à Sète, son triste sort. Sa découpe en morceaux interviendra d’ici la fin de l’année, faute de ne pouvoir pas être remorqué vers son nouveau propriétaire espagnol. Après avoir été dés amianté, contre vents et marées (heu ! méditerranée !) entre mistral et tramontane,dans le canal il sera déchiré ! 

Un bateau qui meurt, est-ce toujours un déchirement ? Son nom : Rio Tagus !

 Pour connaître une partie de son histoire…Lien vers une recherche Google,